Si vous êtes une personne qui a immigré à L’Île-des-Sœurs, sans doute connaissez-vous Yajanna Pupo. Elle a fondé en 2018 la Maison d’Accueil des Nouveaux Arrivants (MANA). En tant que directrice générale de l’organisme, son objectif est d’accompagner les immigrants qui viennent s’installer à L’Île et de les aider dans leur intégration.

Mme Pupo est originaire de la Colombie. Elle est arrivée il y a neuf ans à L’Île-des-Sœurs avec son mari et ses deux filles. Aujourd’hui, elle a aussi un fils de trois ans qui est né au Canada.

Robotique Les participants auront à leur disposition des outils pédagogiques divertissants et innovateurs. Grâce à ces activités récréatives, les jeunes pourront développer des connaissances, des habiletés et des compétences en technologie.  Cela est un atout important de nos jours. En plus, ces ateliers sont une opportunité pour explorer un futur intérêt de carrière.

Ce que la mère de famille aime particulièrement de son quartier, c’est qu’il est calme, chaleureux et familial. «Pour un immigrant, c’est l’endroit idéal parce que lorsqu’on arrive [dans un nouveau pays], on a tout laissé derrière soi. On veut alors un endroit accueillant où l’on ne se sent pas seul», explique Yajanna Pupo.

Elle était avocate dans son pays natal. C’est grâce à des amis qui l’ont encouragée à immigrer qu’elle a décidé de faire le grand saut. «On s’est dit: pourquoi pas, c’est une opportunité pour nos enfants et pour notre vie», exprime-t-elle. La femme d’affaires a vendu son entreprise d’avocats autonomes pour s’offrir un nouveau départ.

Trouver sa voie

Mme Pupo voulait poursuivre sa carrière d’avocate au Québec, mais elle n’était pas fermée à l’idée d’exercer une nouvelle profession. Or, son expérience avec la francisation a été difficile. Sans repères pour trouver une nouvelle vocation qui ne demandait pas un niveau de français exemplaire, elle s’est rendue dans un centre d’orientation professionnelle au centre-ville.

Yajanna Pupo - Verdun MANA Metrto

Durant sa quête, l’Insulaire travaillait comme surveillante sur l’heure du midi à l’école primaire de Île-des-Sœurs. Puis, elle s’est impliquée pour la fondation de l’école. Elle a aussi entrepris des études pour devenir consultante en immigration. De fil en aiguille, Mme Pupo a constaté qu’elle voulait aider les immigrants qui arrivaient à Montréal, et qui comme elle, avaient besoin de soutien.

En discutant avec d’autres résidents de L’Île, l’ancienne avocate a remarqué l’ampleur des besoins pour les nouveaux arrivants sur le territoire.

Ayant créé beaucoup de contacts dans la communauté, elle était en mesure d’aider certains immigrants. Par exemple, en les orientant pour trouver des manteaux d’hiver abordables, les informer sur le processus pour faire des cours de conduite ou encore à quel endroit se rendre si son enfant est malade. «Beaucoup de gens m’appelaient pour toute sorte de choses et je les référais à la bonne ressource», témoigne la directrice.

C’est ainsi que Yajanna Pupo a décidé de fonder MANA. Depuis trois ans, l’organisme aide les nouveaux arrivants à bien s’intégrer à L’Île-des-Sœurs.

Article original et droits par : https://journalmetro.com/